Le vélo connecté conquiert la Chine

Par Le Figaro.fr avec AFP 

vélo connecté en chine

Louer un vélo via une application mobile, puis le laisser n'importe où, le tout pour moins de 20 centimes de l'heure: ce nouveau type de vélopartage explose en Chine et ses ambitieux promoteurs espèrent désormais exporter ce modèle à l'international.

Le concept redonne aussi à la bicyclette, jadis symbole de pauvreté dans le pays, une image branchée: il permet selon ses créateurs de réduire les embouteillages et de limiter les émissions polluantes des automobiles.

Via une application mobile, l'utilisateur débloque en quelques secondes le cadenas d'un vélo en partage posé dans la rue. L'usager peut alors l'emprunter à raison d'un yuan l'heure (0,17 euro). La course terminée, il reverrouille le vélo et le montant est alors débité directement de son compte mobile. L'utilisateur peut abandonner où bon lui semble la bicyclette, prête à servir au prochain usager.

Certains facteurs risquent cependant de freiner la course des deux startups: les règlementations différentes à l'étranger, l'utilisation relativement faible des moyens mobiles de paiement hors de Chine, ou encore les vols et les dégâts infligés aux bicyclettes, pointent les analystes.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×