Vélotaf, des progrès à faire pour aller au travail à vélo

Article trouvé sur Citycle

Publié par Dera, le  27 janvier 2017

En France, des actions sont entreprises pour favoriser la pratique de la bicyclette. Toutefois, le nombre de personnes actives qui choisissent d’aller au travail à vélo reste faible. Selon une étude de l’Insee, en 2015, seuls 2% des français optent pour le vélotaf. A Strasbourg, ils sont pourtant 2.7%.

Moins de 2% des actifs choisissent le vélotaf

Selon une étude publiée mardi 17 janvier par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), très peu de Français ont recours à la petite reine pour aller au travail. La voiture reste privilégiée pour ce type de déplacement. L’étude révèle qu’en 2015, seules 500.000 personnes ayant un emploi choisissent de pratiquer le vélotaf. Cela ne représente qu’1.9% des actifs. Nous sommes toujours plus nombreux (14.8%) à opter pour les transports en commun, et encore plus pour la voiture (70.6%).

Le vélo utilisé pour des distances de moins de 4km

L’étude démontre également que les modes de transports doux ne sont privilégiés que pour des trajets courts. Les Français ne se tournent vers le vélo que lorsque leur lieu de travail est situé à moins de 4 kilomètres du domicile. Au-delà de cette distance, l’usage du vélo décroit. Entre 5 et 10 kilomètres, seuls 1 à 3 % des personnes enfourchent leur monture. Dès que la distance dépasse les 15 kilomètres, ils sont moins de 0,5 %. A noter que sur des distances très courtes, beaucoup préfèrent encore se déplacer à pied. L’usage de la bicyclette ne supplante ainsi celle de la marche que pour les trajets supérieurs à cinq kilomètres.

Velo utilise pour trajets velotaf courts 768x710

 

Aller au travail à vélo, une pratique surtout urbaine

En outre, aller au travail à vélo reste surtout une habitude urbaine. L’étude montre que les personnes qui résident dans les grands pôles et les villes centres les plus peuplées sont les plus enclins à l’adopter. En milieu urbain, ils sont ainsi 4 % à pédaler pour rejoindre leur lieu de travail, soit 2 fois plus que la moyenne nationale. Dans les communes de banlieue, ils sont moins de 1 %. Les vélotafeurs se font d’autant plus rares dans les zones les moins denses. Ils ne sont que 0,5 % à adopter cette pratique dans les communes les plus isolées, malgré des distances quotidiennes domicile-travail pourtant moins longues.

Strasbourg, 16% des déplacements domicile-travail à vélo

Des progrès restent donc à faire pour suivre l’exemple de Strasbourg, première du classement des régions qui utilisent le vélo pour les déplacements domicile-travail. Pour rappel, la commune nommée « maillot jaune de la petite reine » par l’Insee, totalise 16 % de trajets effectués à vélo parmi ses actifs résidents et disposant d’un emploi. (Insee Flash Grand Est – No 05 Paru le : 17/01/2017). Elle devance Grenoble (15,2 %) et Bordeaux (11,8 %), et se place bien loin devant Paris avec seulement 4,2 %.

Velotaf strasbourg 450x601

A noter que la commune possède le premier réseau cyclable du pays. Elle est considérée comme la capitale française du vélo. Le cabinet danois Copenhagenize la classe également comme quatrième ville cyclable du monde. Pour parvenir à autant de succès, rappelons que depuis près de 40 ans, Strasbourg n’a cessé d’encourager la pratique de la bicyclette. Pour ce faire, elle a instauré des politiques de développement, des plans vélo et réalisé des investissements, toujours plus audacieux. A ce jour, il est normal que la commune reçoive autant d’éloges. Elle est le parfait modèle à suivre pour toutes les communes dont la part de trajets domicile-travail effectué à vélo demeure en dessous des 7.3%.

Et vous, faites-vous partie de ceux qui ont choisi d’aller au travail à vélo ?

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×