Pays-Bas

Nl

Pays bas netherlands

Carte d'identité Pays-Bas

Superficie : 41 526 km² (13 fois moins que la France), dont 75 % de terres émergées et 7 637 km² de cours et plans d'eau.
Capitale : Amsterdam, mais le gouvernement et la Cour siègent à La Haye.
Siège du gouvernement : La Haye.
Population : 16,980 millions d'habitants.
Langues officielles : le néerlandais et le frison.
Monnaie : l'euro.
Régime : monarchie constitutionnelle.
Chef de l'État : le roi Willem-Alexander (depuis avril 2013).
Chef du gouvernement : Mark Rutte (parti libéral) depuis 2010, reconduit en octobre 2012.
Indice de développement humain : 0,924 (7e rang mondial).
Religions : calviniste, catholique, juive, musulmane, mais majorité d'athées.

Signes particuliers : une des plus fortes densités au monde (408 hab./km²) ; la moitié du pays à moins d’1 m au-dessus du niveau de la mer ; le record mondial de taille moyenne (hommes 1,84 m, femmes 1,70 m) ; plus de bicyclettes (18 millions) que d’habitants.

Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : Schokland et ses environs ; la ligne de défense entourant Amsterdam sur 135 km ; les moulins de Kinderdijk-Elshout ; la zone historique de Willemstad, centre-ville et port, Curaçao ; Ir. D.F. Woudagemaal (station de pompage à la vapeur de D.F. Wouda) ; Droogmakerij de Beemster (polder de Beemster) ; Rietveld Schröderhuis (Maison Schröder de Rietveld) ; la mer des Wadden ; le réseau des canaux du XVIIe siècle à Amsterdam ; l’usine Van Nelle, dans la banlieue industrielle au nord-ouest de Rotterdam.

Économie

Un débat est en cours aux Pays-Bas sur la réforme de l'État providence. Le vieillissement de la population, la mondialisation, le progrès technologique et les libertés individuelles appellent une évolution du système de sécurité sociale.

Longtemps citée comme un modèle de réussite européen, l’économie néerlandaise a souffert des récessions successives qu’elle a subies. La dette publique a néanmoins cessé de s’accroître en 2015 pour représenter à présent autour de 63,3 % du PIB (toujours sous la moyenne de la zone euro). La priorité du gouvernement de coalition de Mark Rutte (un libéral) qui a opéré depuis 2012 un virage à 180° en matière d’austérité économique, reste la consolidation budgétaire, avec comme objectif le retour à l’équilibre des finances publiques. Le déficit public en 2016 s'est contenu à 1,1 % du PIB (contre 3,9 % en 2013) grâce à des coupes budgétaires, notamment dans le domaine de la santé.
Le gouvernement a mené une politique de relance, qui s’est traduite par un allègement fiscal (notamment sur le travail) en 2016, ainsi que, en 2017, par des mesures fiscales, sous forme d’allocations sociales et d’avantages, et des dépenses publiques supplémentaires.
Les Pays-Bas présentent des revenus élevés par habitant, avec une distribution assez égalitaire des ressources, mais l’endettement des ménages reste un souci.

Le taux de chômage, longtemps nul, a fortement augmenté depuis 2008, pour se situer autour de 6,4 % de la population active en 2016. Sixième puissance économique européenne et 5e exportateur mondial de marchandises, le pays a été durement touché par les crises mondiales, du fait de sa dépendance vis-à-vis du commerce extérieur.

Sa croissance économique, restée négative durant deux années consécutives du fait de la faiblesse de la demande, a connu une reprise depuis 2014 (0,5 %), qui s'est poursuivie en 2016 (1,8 %), grâce aux investissements et aux dépenses publiques et devrait atteindre 1,6 % en 2017 tout en étant dépendante en grande partie de l’évolution de la demande extérieure en provenance de la zone euro.
En 2015, le gouvernement de coalition a mené des réformes qui ont porté leurs fruits : celui du marché de travail et de la lutte contre le chômage ainsi qu’un allongement de l’âge de la retraite, du fait que le pays pourrait souffrir d’un manque de main-d’œuvre. Il a en outre adopté une réforme du système de santé, à l’origine de tensions entre les partis de la coalition gouvernementale.

Le diamant

Les Pays-Bas font partie du cercle très fermé des grands diamantaires de la planète. La renommée d’Amsterdam comme cité diamantaire remonte à plus de quatre siècles.

Chaque année, les tailleries de diamants d’Amsterdam drainent près d’un million de visiteurs.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site