ETAPE 1 : Skagen - Bronderslev

Et c'est parti!

20/04/2018

Distance : 83.32 km

Temps de parcours : 12h04

Dénivelé positif : 

Dénivelé négatif : 

L'étape du jour : 

Hier, je suis arrivé à mon point de rendez-vous avec mon tricycle : Skagen. Il était environ 18h et j’ai été accueilli par un épais brouillard ! Hallucinant, on n’y voyait rien … je n’avais jamais vécu ça … C’est fou comme c’est pratique quand vous ne connaissez pas la ville et que vous devez vous rendre chez une charmante personne qui a eu la gentillesse de réceptionner l’énorme colis qui contenait mon super moyen de locomotion ! Merci Gitte !

Enfin, les premières sensations ont été odorantes : ce village de pêcheurs se situe le plus au nord du Jutland. Afin de faire quelques réglages, j’ai décidé de profiter encore du jour, le brouillard s’étant un peu levé, pour visiter les alentours et aller jusqu’à la pointe extrême. Là-bas, se trouve la plage de Grenen avec ses bunkers allemands, ses deux phares (blanc et gris!) ainsi qu’une stèle de l’écrivain danois Drachmann. En fait, je joue au touriste !

Après une bonne nuit, je me lève et me prépare pour débuter ce périple 2018 ! Enfin, le jour est arrivé et je m’élance sous un ciel bleu. La chaleur augmente à mesure que la journée avance… il fait trop chaud ! Au loin, je vois un bâtiment blanc qui m’interpelle … Hum … Je vous joindrai la photo mais c’est difficile à imaginer : c’est le clocher de l’église ensablée de Skagen !

L’objectif du jour est Aalborg, une des grandes villes du Danemark. Pour l’atteindre, j’ai décidé d’emprunter une eurovélo : la numéro 3. C’est une des routes pour rejoindre Saint Jacques de Compostelle. Mais voilà … je me suis perdu sur des chemins de gravier ou de sable … dans une forêt … et je ne capte plus rien pendant 3 heures ! Ah la technologie ! Je vais finir par apprendre à me repérer avec les étoiles  ou le soleil! Bref, et pour rien arranger un vent violent de face m’empêche de rouler correctement ! Par contre, les crampes arrivent vers 17h…. hum, il faut à tout prix que je trouve un endroit où dormir. C’est le premier jour et je ne pourrai pas atteindre Aalborg !

Je suis déçu mais ce sont les aléas du défi et j’en ai l’habitude … Je m’arrête donc sur une aire de camping « sauvage » du côté de Bronderslev. Il y a une famille danoise qui finit de manger et qui m’explique un peu le concept : c’est un endroit où les tentes sont autorisées mais il n’y a pas d’eau. Il y a des tables, trois cabanons et un foyer … c’est calme ! Je vais pouvoir me poser pour la nuit dans un des cabanons et c’est le principal !